Je récupère toujours les petites chutes de savons, retailles ou autre. Tout doucement je suis arrivée à en avoir suffisamment pour un savon de refonte. Ce sera mon petit 15ème !
J'ai mis au bain marie une casserole contenant mes petites chutes de savons émiettées avec un tout petit peu d'eau. Au fur et à mesure de la fonte j'ai rajouté un peu d'eau tiède suivant le besoin (au pif quoi !)
Une fois le savon bien fondu j'ai passé cette bouillie au mixer puis je l'ai remis un peu au bain-marie avec une goutte d'eau et un tout petit peu d'huile de noix de coco. Hors du feu j'ai ajouté :
de l'ocre rouge,
une pincée de micas noisette,
30 gouttes d'h.e. de bois de ho,
et 1 c.c. de miel.
La mixture est épaisse et difficile à mettre en moule. Une fois moulée je l'ai mise au soleil sur mon balcon. Puis une fois rentrés mes savons ont durci rapidement, j'ai pu les démouler après quelques petites heures seulement, et ils étaient bien beaux et sentaient bon...



Bien qu'ils ne nécessitaient pas une cure aussi longue, ce n'est que plus de 2 mois après que je les ai essayés.
Ils sont bien moussant, tout doux, et on encore un léger parfum de bois de ho agréable. flower 
Alors vive les petites chutes !



 

Camomile


Camomille, résine de pistachier lenstique                   Χαμομηλι, μαστιχα
et crème fraiche                                                            και κρεμα γαλακτος




Voici mon 14ème savon ! Un savon à la camomille sauvage. 

Une amie m'a offert pleins de matricaire (camomille sauvage) ramassée par ses soins en campagne. Mais je ne suis pas fan de tisane de matricaire Crying or Very sad Alors drunken si je m'en servais dans mes savons ?
 

Objectifs :
- utiliser ma matricaire
- créer un savon très très doux

Alors je commence par faire un macérat de matricaire dans de l'huile de tournesol.

Quelques semaines plus tard j'écris ma recette :

h. noyaux d'olives 50%
h. coco 30%
b. karité 8%
h. ricin 6%
macérat matricaire (à la trace) 6%

soude - surgraissage de 8%
tisane de camomille pour la soude (80%)
lait concentré dans huiles (20%)
résine de pistachier lenstique (mastic) dans huiles : 2 g.

A la trace :
macérat 
1 c.s. crème fraiche
2 g. argile blanche


Et pour la déco : fleurs de matricaire flower 
J'avais peur qu'elles noircissent, c'est pourquoi j'ai essayé 2 méthodes :
- fleurs posées dans le fond du moule (pour les cupcakes)
- fleurs posées au-dessus, une fois le savon dans le moule (pour les moules barquettes)

Résultat après plus de 2 mois de cure :

Les pétales sont restées bien belles, et offrent une bonne odeur naturelle de camomille à mes savons sans parfum ajouté.
Ils ont une mousse abondante et très douce.
Mes amies en sont ravies et m'en redemande... c'est bon signe !
J'aime beaucoup mes petits savons à la camomille sauvage... 




Verveine exotique                                           Εξωτικη λουιζα


aux essences de litsée citronnée (verveine exotique)     με αιθερια ελαια εξωτικης λουιζας




Mon 13ème savon

h. noyaux d'olives 40%
h. coco 30%
h. ricin 8%
acide stéarique 8%
h. soja 5%
h. amande 9% (a la trace)

surgraissage 9%
1/2 eau avec soude
1/2 lait dans huiles

à la trace:
h. amande
2 c.c. maizena (dans un peu d'eau)
60 gtes h.e. litsée citronnée

La trace fut très rapide.
L'acide stéarique a tendance à se re-figer dès que la température descend un peu.

Pendant un mois l'odeur de verveine était très perceptible, cela fait maintenant 2 bon mois que je les ai fait... et ils ne sentent plus rien Crying or Very sad 
Ils sont très durs (acide stéarique je suppose) et moussent bien.
La petite ficelle est pratique pour le sèchage, mais moins pour le savonnage... mais bon, c'est une question d'habitude... ^^



Une petite intro pour mon 12ème savon : "Tant pis pour les échecs, ce sont eux qui nous font avancer!"


Je voulais tenter un marbrage avec 3 colorants alimentaires Vahi*** et en meme temps je voulais essayer de faire mon savon à température ambiante.

Le résultat fut une catastrophe sur toute la ligne !

Je vous en parle quand meme car ça peut toujours servir comme exemple à ne pas reproduire.

La recette :

h. noyaux olives 50%
h. coco 30%
h. soja 8%
h. tournesol 8%
h. ricin 4%

soude pour un surgraissage a 6%
eau demineralisee

A la trace :
8 gtes vit.E
2 petits tubes arome alimentaire citron
20 gtes litsée citronnée
10 gr. lait concentré non sucré (déduit de l'eau)

1/3 avec 20 gtes colorant bleu
1/3 avec 20 gtes colorant rouge
1/3 avec 20 gtes colorant jaune

Le tout préparé à température ambiante, soit environ 27-28 degrés. sunny 

Le mélange était magnifique et j'espérais, au démoulage, accueillir mon plus beau savon mais.... voilà le résultat :



La 1ere tranche fut cassée en morceaux ! Pour les suivantes j'ai pris mes précautions (coup sec et rapide en tenant au mieux le morceau de savon) et j'ai pu avoir des tranches convenables.

Pour la couleur bleue.... ne cherchez pas, la soude s'en est chargée.

Mais si l'histoire s'arrétait là, ça irait encore. J'avais un savon marbré rose comme ça


Mais après quelques jours de cure il est devenu comme ça affraid 
 

Couvert de cendre de soude le pauvre petit ! Et il ne sent strictement rien.
J'ai d'abord essayé de le laver à l'eau, c'est revenu en sèchant, puis lavé à l'eau chaude, idem, huilé, idem, relavé, idem....
Je me suis servie d'un petit bout pour me laver les mains : peu de mousse, savon très dur et sec...
Allez hop ! je le garde pour du savon liquide pour les mains ! Il se rape très bien et mon savon liquide, bien qu'un peu trop liquide , avec quelques gouttes de colorant alimentaire rouge, ressemble au Palm***** antibactérien, avec un plus coté odeur : h.e. orange douce, un régal !

Morale de cette histoire :
Ne pas travailler huiles et soude à température ambiante
Ne pas jeter ses savons ratés s'ils ne sont pas caustiques
Et je rajouterais, bien que ça reste à vérifier: ne pas laver la cendre de soude avant la fin de la cure. (d'autres de mes savons en avait mais lavés en fin de cure tout est parti et n'est pas revenu)




A la résine d'oliban parfumé           Με μοσχολιβανο




Mon 11ème savon : un essai avec de l'oliban parfumé.

En Grèce l'utilisation de l'encens sous forme de résine est fréquente (tradition religieuse oblige). On trouve donc de l'encens-résine en vente dans les supermarché. J'ai voulu essayer d'en introduire dans mes savons pour voir si ça allait aider à fixer les parfums (huiles essentielles) tout comme la résine de benjoin, d'après ce que l'on en dit (je n'ai pas essayé le benjoin). J'ai déjà fait des savons avec de la résine de pistachier lenstique (mastic) et j'ai beaucoup aimé, mais sans effet sur la tenue des parfums.
Alors en supermarché 2 sortes de résines d'oliban sont proposées : une résine d'oliban ordinaire et une résine d'oliban parfumée et de couleur rose. Voulant un petit plus coté odeur, j'ai opté pour l'oliban parfumé. Puis je l'ai regretté car je me suis demandée si la couleur et le parfum sont bien sains pour la peau... mais bon trop tard ! Et puis tant pis, le savon se rince et ça sera toujours mieux que tous les produits chimiques des savonnettes de supermarché ! Na !

Alors, la recette :

h. noyaux d'olives 60%
h. coco 30%
h. ricin 5%
h. tournesol 5%
oliban parfumé 1.5g. (fondu dans un peu d'huile puis mixé dans les huiles)

soude pour un surgraissage de 8%
1/2 eau pour soude
1/2 lait dans huiles

h.e. géranium 30 gtes
menthe p. 12 gtes
lavande 10 gtes
tea tree 5 gtes
vit. E

Résultat :

-> inserts coeurs préparés à l'avance avec mon savon 7 au thé vert

Arrow Après presque 3 mois de cure le savon est très moussant, mousse fine et douce. J'aime bien sa texture fine, il est très agréable, mais ne sent ABSOLUMENT RIEN.
Alors je referai probablement, mais avec de l'oliban ordinaire, et davantage d'h.e. si je veux un parfum.


 

Savon number 10 !

Un timide essai de marbrage... raté ! Laughing 

La recette:
olive 50%
coco 28%
karité 7%
tournesol 3%
soja 3%
amande 3%
ricin 3%
sésame 3%

résine de pistachier lenstique (mastic) 1gr fondu dans l'huile de tournesol
soude
1/2 eau pour la soude
1/2 lait avec huiles

A la trace:
h.e. géranium 15gtes
lavande 40 gtes
menthe poivrée 20 gtes
tea tree 5 gtes

Pour le marbrage:
1c.c. cacao avec un peu d'huile d'olive
1c.c argile rose avec un peu d'huile de tournesol

Le marbrage sur le dessus :

...ça pourrait passer...

Mais le marbrage à l'interieur... Suspect :



... plutot beurk, je vous l'accorde Embarassed 

Le résultat :

Où est l'argile rose ??? On apercoit comme une ombre sale à coté des traits cacaotés, c'est elle !
A la confection, la trace avait un aspect un peu granuleuse (karité ? ) mais finallement, hors mis le fait qu'il n'est pas beau, il a plutot une texture fine. Sa mousse est très fine, pas vraiment abondante. Il est très doux. Son odeur légèrement piquante (menthe poivrée) en début de cure, a presque disparue.

 


Mon 9ème savon, aux fleurs de lavande

Tout d'abord la recette :

Olive 45%
Coco 30%
Soja 12%
Karité 8%
Ricin 5%

soude pour un surgraissage de 6%
1/3 d'eau pour la soude
2/3 de lait dans les huiles

h.e. lavande 36 gtes
géranium 10 gtes
menthe p. 8 gtes
tea tree 5 gtes
Vit.E 5 gtes

Pour la partie colorée :
1c.c. argile rose
fleurs de lavande
2 gr. huile olive
quelques gtes EPP

Ne voulant pas de phase de gel et ayant lu que quelques savonnières mettent leur savon au frigo, c'est ce que j'ai fait.... j'aurais pas du....


Et oui une phase de gel sur la moitié du savon c'est bien pire qu'une phase de gel sur tout le savon...
Et puis problème à la coupe à cause des fleurs....
Heureusement, avec le reste de pate j'ai fait ces petites savonnettes mignonnettes dans des pots de yaourt avec un insert coeur (savon 7 au thé vert et à l'eucalyptus)



Laissons le coté esthétique et passons au coté pratique du savon !
Oui oui il lave bien. Il a une très belle mousse, très douce. Il est agréable, si on passe sur les fleurs qui tombent dans la douche et qui grattent un peu. Et comme tous mes savons (beaucoup d'huile d'olive) il se gélifie très vite au contact de l'eau (je veux dire sur le porte-savon, bien que ce soit une grille plastique, s'il reste un peu d'eau dessus mon savon devient gelée).

Conclusion : je ne remettrais pas de fleurs de lavande dans un savon. Ce n'est pas beau, ça gène à la découpe, ça gratte et ça tombe.... 




Mon 8ème est un essai de marbrage...

pas très réussi comme vous pourrez le voir :

Sa composition :

coco 32%
olive 18%
b.karité 15%
tournesol 12%
amande 8%
ricin 8%
kukui 5%
acide stéarique 2%

soude pour un surgraissage de 7%
liquides : eau pour soude 1/3
lait dans huiles 2/3

à la trace :
1/5 coloré au curcuma
1/5 coloré au paprika
1/5 coloré au charbon (puis filtre)
1/5 coloré au cacao
1/5 non coloré, seulement ajout d'eau de fleur d'oranger
h.e. géranium et lavande
vit.E

Au depart je voulais tenter un funnel, mais la trace est venue si rapidement que la préparation ne passait pas dans mon entonnoir. Alors, vite!, plan B : un marbrage à la cueillère (ou plutot à la louche Laughing ).

Mais voila qu'à la découpe (environ 36 heures après) les couleurs était bien différentes des couleurs de base affraid ! Dommage que je n'ai pas pris une photo à ce moment là ! Il était couleur des habits de camouflage de l'armée, un peu comme ça :



Puis en sèchant les couleurs ont encore changées, pour finallement ressembler à ça :



Pas du tout ce que je voulais !!! Je me demandais bien ce que j'allais en faire quand finallement toutes mes copines me l'ont réclamé !

Et elles ont bien fait les coquines! car, exepté la couleur, c'est un SUPER savon ! Il mousse bien, sent bon et reste dur !
Coté consistance c'est jusque la mon meilleur savon flower 

Reste la question : pourquoi ce mélange des couleurs ? (Faudrait demander à Cabrel, dans la cabane du pècheur Laughing ) D'autant que la pate n'était pas fluide du tout... scratch



Mon 7ème essai de savon

(Etant débutante je considère mes premiers savons comme des essais)

Sa composition :

olive 55%
coco 35%
Tournesol 10%

Soude pour un surgraissage a 5%
Thé vert (pour la soude), 1/2 du liquide nécessaire
Lait concentré non sucré, 1/2 (dans les huiles)

A la trace :
h.e. eucalyptus 50 gtes
géranium 10 gtes
tea tree 8 gtes
1 c.c. argile verte dans les 3/4 de la préparation

Résultat :



Et oui on ne différencie pas la partie colorée avec l'argile verte, si ce n'est de la petite ligne effectuée avec un peu d'argile soupoudrée. Tant pis !

Il sentait très frais l'eucalyptus en début de cure, maintenant c'est bien plus léger...

Il a subit une phase de gel mais pas de cendre de soude !

A l'usage il mousse beaucoup, une mousse fine plus que crèmeuse. Il se "gélifie" vite au contact de l'eau (beaucoup d'huile d'olive!).
 




Le petit 6ème, c'est un "chocolat-orange"



Ah Shocked lui aussi a des taches scratch 

La recette maintenant: (pour 233gr d'huiles)
h.olive 60%
h.coco 30%
h.ricin 2.5%
h.tournesol 5%
h.sesame 2.5%

surgraissage a 5%
lait dans huiles

A la trace:
h.e. orange 20 gouttes
eau de fleur d'oranger
1c.c. cacao et 1 carré de chocolat patissier dans la partie chocolatée

Phase de gel? Présente!
Il sentait super bon au sèchage... puis... l'odeur s'en alla...
Mais... une amie qui s'en sert actuellement m'a dit ce matin -et vous m'en voyez ravie- que sa salle de bain sent bon le chocolat!!! (J'ai du mal à la croire parce que ma salle de bain à moi ne sent pas le chocolat... mais bon...)
Il mousse ... pas de bulles exceptionnelles mais des bulles quand meme!, et comme tous mes savons: une mousse très crèmeuse...
 


Mon 5ème savon: un essai avec du concentré de tomate


Laissez-moi vous le présenter avant de vous le montrer:

Je le voulais bien doux pour ma petite nièce adorée de 5 ans. Il devait aussi etre rose-orangé comme il se doit pour une petite fille...

Alors j'ai utilisé

h.olive 50%
h.coco 30%
h.amande 10%
Karite 10%
résine de pistachier lenstique 0.2%

surgraissage a 8%

Lait dans les huiles

A la trace:
concentré de tomate environ 4%
h.e. lavande 7 gouttes
vanilline
extrait de pépins de pamplemousse

La trace fut rapide. J'ai incorporé le concentré de tomate sur la moitié de la 'pate' pour faire une sorte de superposage. Je n'ai pas vu de phase de gel (moules individuels).
Au démoulage la couleur était bien ce que j'attendais: un rose-orangé assez doux. Mais...
Rapidement la couleur a virée au marron... de plus en plus foncé... et pour finir: des taches sur tout le savon!!! J'ai supposé que c'était du a mon lait : j'utilise du lait concentré non sucré, et là c'était le fond de la boite, donc plus épais et plus gras... un peu comme de la crème. J'ai eu du mal à l'incorporer à mes huiles.

Le résultat... le voila Embarassed:

Ce savon n'a pas d'odeur et fond assez vite. Il est effectivement très doux mais ne mousse pas beaucoup. Je dirais que c'est plus de la crème que de la mousse. Mais cette 'crème' est orange! Ceci dit, avec une fleur de massage il fait de grosses bulles quand meme!


Mon 4ème savon est au café

Pour 200gr d'huiles:
h.olive 60%
h.coco 30%
h.sesame 5%
h.tournesol 5%
Pour la soude 2/3 du liquide: café fort
1/3 lait concentré non sucré dans les huiles
surgraissage a 5%
A la trace: 1c.s. café instantané
4g. d'argile verte
H.E. geranium 3gtes
H.E. carotte 2gtes
H.E. tea tree 1gtes
Ils furent assez longs à sècher, mais le résultat fut intéressant

Vous pouvez remarquer qu'un des savons a beaucoup de cendre de soude. Et bien ce jour-là j'étais, comme toujours, impatiente de démouler mes savons. J'ai donc démoulé celui-là en premier, mais comme il était encore un peu mou, je n'ai pas démoulé les autres. Et bien c'est lui qui a eu le plus de cendre de soude. J'ai remarqué ce phénomène 2 autres fois! Et comme j'ai horreur de la cendre de soude je m'en sers de motivation pour ne pas les démouler-ou couper- trop tot. Enfin... j'essaie...
A l'usage ces savons sont certes très doux au toucher, effet satiné, mais assez gluants et ils salissent beaucoup mon évier.



Perles de pistachier et Lait... Hum... super sous la douche !
Voila le troisième!  sunny 
Il est à la resine de pistachier lenstique (mastic- résine très populaire en Grèce car ces arbres poussent particulièrement bien sur l'ile de Chios- elle est communément utilisée en patisserie et cosmétique).
Alors là je donne la recette détaillee car pour l'instant ce sont mes préférés!
Pour 200gr d'huiles
Huile d'olive 60%
huile de coco 30%
huile de ricin 5%
huile de tournesol 5%
Mastic (résine) environ 1gr - fondu préalablement dans un peu d'huile de tournesol et mixée dans les huiles.
lait concentré non sucré 24gr dans les huiles, déduits de l'eau pour la soude
Soude pour un surgraissage a 7%
H.E. carotte 2gtes
H.E. citron 9gtes
Résultat après une grosse phase de gel :
savon3

Ils sont un peu plus jaune que sur la photo.
L'odeur à la coupe était à tomber par terre! Comme un gateau au citron sortant du four. Mais maintenant ils ne sentent plus rien du tout.
Ceci dit ils sont HYPER agréables sous la douche. Leur texture est douce, la mousse est fine et crèmeuse... un régal! Ils ont tendance à coller sur le porte savon, mais la résine est particulierement collante (ne surtout pas tenter de la mettre dans votre mixer pour en faire de la poudre, il restera collant toute sa vie, je sais, j'ai essayé Embarassed )
Voila, c'est mon préféré! ...Je me répète non?



Je vous présente maintenant mon deuxième essai : Fleur d'hibiscus et Curcuma.

J'avais à peine fait un savon que je me croyais déjà savonnière... et en plus de le vouloir lavant (car j'ai finallement appris l'importance de l'huile de noix de coco) je le voulais aussi coloré et original! Que de prétentions!
Oui la savonnerie nous apprend la patience, mais aussi la modestie!

J'ai obté pour la saponnification à froid (la leçon du premier m'a suffit).

Alors j'ai fait une base toute simple: 74% huile d'olive et 26% huile de coco.
Mais la première couche fut avec de l'infusion d'hibiscus pour la soude et la seconde avec du lait et du curcuma dans les huiles.
Avec pour chaque couleur des h.e. de tea tree 1 gte
géranium 2 gtes
lavande 10 gtes
(non! on ne se moque pas des dosages!)
et 2 tubes de vanilline (style sucre vanilline mais sans sucre)
Bien sur je m'attendais à un fond rouge-hibiscus... mais voici ce que j'ai obtenu 


savon2-1

Ca ne m'a pas dérangée, ça me faisait penser à un flan vanille caramel.
Mais Madame la Soude n'avait pas dit son dernier mot!!!
Et voici le résultat après la cure:

savon2-2

Bon... on va dire que ce sont des flans au chocolat maintenant Laughing 
Ils moussent peu mais la mousse est crèmeuse. L'odeur était très agréable, légèrement vanillée, mais plus le temps passe plus elle s'estompe...
Ils se cassent en tombant dans la douche...



Mon tout premier: je devrai l'appeler Erreur


J'ai voulu faire un premier savon pour répondre à la demande d'un ami universitaire qui souhaitait connaitre la composition des savons à base de lait.
En faisant des recherches sur Internet j'ai trouvé quelques recettes. Mais je ne savais pas encore l'importance du choix des huiles dans la qualité du savon. Je voulais juste faire rapidement un savon économique. J'ai eu beaucoup de mal à me procurer de la soude caustique, mais à force de chercher, j'ai fini par trouver. Puis j'ai ouvert mon placard et en ai sorti toutes mes huiles pas chères: olive (47.5%), noyaux d'olives (8.5%), sésame (30%) et tournesol (14%). J'ai pensé à y ajouter du lait bien sur (dans les huiles), mais aussi de la vitamine E, de l'extrait de pépins de pamplemousse, une cueillère à café de miel et des gouttes d'huiles essentielles: de géranium (5 gtes) et de lavande (28 gtes). Pour 400gr d'huiles. Et comme j'etais pressée de montrer le résultat à mon ami, j'ai aussi décidé d'essayer la méthode à chaud (2heures au four à 80 degrés). Mais je ne savais pas qu'il fallait couvrir... Le résultat vous le voyez.  Ceci dit ils sont très durs, mais peu moussant, glissent beaucoup, sont un peu gluants aussi mais... sentent bon le propre!

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site